BALADES
                                                                                                                                                                            

Table des matières
Cliquez sur le numéro de page pour atteindre la page désirée.

Page

01     Projet des balades .
02     Littérature et sites internet.
03     Chemins et sentiers, balisés ou pas…
05     À la découverte de la plus grande forêt du canton de Genève !
06    Chemins de randonnée pédestre dans le canton.
10    SATIGNY - Le Nant d'Avril ressemble à Naples!
11     Plan du canton et distances du centre de Genève.

BALADES = UN PROJET

48 dimanches par année les amoureux des balades se donnent rendez-vous à 14h à l’un des 24 RDV prévus par le programme annuel pour des balades dans le canton de Genève (pour le 5e dimanche du mois il faut téléphoner).

L’Association Genevoise des Amis du Salève (AGAS), organise des balades gratuites dont le but est de partager les joies de la nature avec des personnes sympathiques, de respirer, de faire un peu de sport et de mieux connaître la région. Il y a 24 circuits différents, chaque circuit se répète après 6 mois.

Il faut compter 3-4 heures de marche facile. De bonnes chaussures, un imperméable ou un parapluie, pique-nique et boisson sont recommandées. Les chiens bien éduqués sont acceptés.


Il n’y a aucune inscription: chacun décide au dernier moment de sa participation. Le responsable de la course sera au rendez-vous par n’importe quel temps.


Les règles à respecter sont les suivantes: Ceux qui sont devant doivent vérifier que le groupe suit et, de toute façon, s’arrêter à chaque bifurcation. C’est le responsable de la course qui décide de l’itinéraire, et non les balisages. L’AGAS décline toute responsabilité en cas d’accident, les participants(es) doivent être assuré(e)s personnellement.

Rens: David Viry, Tél: +41 22 796 41 33. Internet: http://..........

PS1: L’AGAS organise tous les dimanches des montées au Salève. RDV à 10h au terminus du bus 8 à Veyrier-Douane. Dénivellation = 800m, montée = 3h, 5h à 8h de marche en tout.

PS2: Pour des randonnées (raquettes en hiver) autres que le Salève et aussi en semaine: Oxygène 74, Tél: 0033 450 95 96 89, E-Mail: rando-74@wanadoo.fr , internet: http://assoc.orange.fr/rando-74 .

Attention: projet !!!!!!!!!!

01) 1er dimanche de janvier et juillet: Le Rhône - Bois de la Bâtie, RV = l’Hôtel du Rhône. fff
02) 2me dimanche de janvier et juillet: L’Arve, RV = Pont Fontenettes (tram 12).
03) 3me dimanche de janvier et juillet: La Seymaz, RV = Pont de Sierne (bus 8).
04) 4me dimanche de janvier et juillet: L’Allondon, RV = Malval.
05) 1er dimanches de février et août: Le moulin-de-Vert, RV = Barragede de Verbois.
06) 2me dimanche de février et août: La Versoix, RV = Tourne-à-Conti.
07) 3me dimanche de février et août: Jussy, RV = Jussy-Place (bus C).
08) 4me dimanche de février et août: Laconnex et Soral, RV = Laconnex.
09) 1er dimanche de mars et septembre: L’Aire, RV = Pont-Rouge.
10) 2me dimanche de mars et septembre: Bois du Château, RV = Peney (bus 6).
11) 3me dimanches de mars et septembre: Le Rhône - Givaudan, RV = Le Lignon (bus 7).
12) 4me dimanche de mars et septembre: La Drize, RV = Troinex.
13) 1er dimanche de d’avril et octobre: Bernex, RV = Parking PC Bernex (bus 2).
14) 2me dimanche de d’avril et octobre: Satigny et environs, RV = Gare RER Satigny.
etc.

Voir au verso liste des circuits et plan. 16.2.2002

A l'occasion de la 30ème édition de la Course de l'Escalade, Sant"e"scalade a édité un ouvrage présentant 30 parcours, de 7 à 13 Km ainsi que des petits parcours de 2 à 4 Km, dans le canton de Genève. Gen"e"vasion se veut une invitation à l'évasion pour les coureurs et les marcheurs à travers les 45 communes genevoises. Tous les parcours sont en ligne sur le site http://www.escalade.ch . Ce livre a été remis à tous les participants de la 30ème Course de l'Escalade ou de 2ème Course du Duc 2007 le 1er décembre 2007. Il est possible d'acquérir ce livre (15 Frs) en contactant le secrétariat de la course de l'escalade (Josiane) au Tél. 022'700'59'02 et en cherchant le livre à l'arcade située rue des Eaux Vives 63. Ce projet des balades peut s'inspirer de ce livre.

Littérature et sites internet

01) Petites balades et sorties campagnardes dans le canton de Genève
      (promenades de 2 à 4 km) par Birgitta Gibson (première édition 9.2006), livre épuisé.
02) http://www.balades.ch Répertoire des randonnées pédestres en Suisse romande.
03) http://www.randonature.ch/
04) http://www.wanderland.ch Clic sur map puis sur Genève pour voir les descriptifs des 8 sentiers ou bien clic sur hikes in Switzerland (monsieur noir marche sur fond jaune) puis sur local routes = itinéraires locaux (les 4 premieres sur 285 sont à Genève) ou bien Préciser la région (à droite) pour n'afficher que la région.
05) http://www.laviebelle.ch
06) http://www.a-trip.com
07) http://www.myswitzerland.com Découvrir, Randonnées, Genève.
08) http://www.ville-geneve.ch/promenades
09) http://petites-randonnees.blogspot.fr
10) http://www.rts.ch/emissions/passe-moi-les-jumelles/balades/3792901-balade-au-fil-du-rhone.html
      et
      http://www.rts.ch/emissions/passe-moi-les-jumelles/balades/4196546-balade-au-fil-de-l-hermance.html
11) http://baladesgeneve.blogspot.com/ 100 balades pédestres,
      réparties dans le canton de Genève & alentours.
12) http://www.genevedurable.ch/itineraires l'association pour la sensibilisation au
      développement durable à Genève (ASDD), avenue de la Paix 11, 1202 Genève.
      Tél 0227343162 (pas de répondeur et souvent pas de réponse).
      courriel : info@genevedurable.ch. Guides (papier. 14 frs sauf Rade = 9 frs) : Confignon-Bernex,
      Versoix-Genthod, Trois-Chêne Seymaz urbaine, Trois-Chêne Seymaz sauvage,
      Promenade Allondon Nord, Promenade Allondon Sud, La Rade de Genève = Geneva Harbour .
      Projet : réaliser une série de 24 itinéraires de promenades didactiques dans le canton de Genève
      = collection de guides «Le développement durable au détour du chemin» (vendus aux librairies).
13) http://www.marcher.ch Catherine et Philippe Lecoultre, Le Montellier, 1175 Lavigny, tel. 0218262073.
14) http://www.terrenature.ch/balades Chercher "Genève" (19 balades en juin 2014).
15) http://www.helloswitzerland.ch/-/geneva-walks-and-hikes-go-big-in-the-country#izim_message_2060087.
16) Autour de Genève, Jean-Marc Lamory, Guide de randonnée, Collection: Le P'tit Crapahut, Format : 130 x 190 mm, 112 pages, Façonnage: Souple, Paru le 17.04.2013, EAN/ISBN : 9782723486279, Prix : 12.50 € ou 21 frs. Pour associer le plaisir de la balade à pied à celui de la découverte. Ce petit guide propose 44 balades proches de Genève. Il s’agit d’une sélection d’itinéraires faciles et attractifs, réalisables en famille pour la meilleure découverte du bassin Genevois et de sa proche région, en Suisse et en France : Divonne-les-Bains, Ferney-Voltaire, Gex, Valleiry, Saint-Julien-en-Genevois, Annemasse, Bonne, Douvaine, Bons-en-Chablais, Sciez. Les cartes dessinées et les descriptifs détaillés complètent le balisage des chemins. Ils sont agrémentés de photos et complétés d’informations touristiques utiles.
http://www.glenat.ch et http://www.glenat.com et photo .

Chemins et sentiers, balisés ou pas…

À plusieurs reprises, des membres de GenèveRando ont manifesté leur étonnement face à des cheminements non balisés dans le canton de Genève. Certains se sont même perdus dans les forêts jusserannes ou versoisiennes… Il convient ici de se remettre sur le bon chemin !

Conformément à la loi fédérale sur les chemins de tourisme pédestre et à la loi cantonale d'application et son règlement, le plan directeur, adopté par le Conseil d'Etat en 2002, fixe un réseau de chemins, sentiers et sentes, soit environ 450 Km, lesquels sont balisés selon les normes fédérales. Cette toile d'araignée a été conçue en fonction des villages (patrimoine, restauration, ravitaillement), hameaux, lieux présentant un intérêt évident, panorama, paysage, transports publics, tranquillité de cheminement, etc. A côté de ce réseau balisé et entretenu (+ de 40 h/mois, sans les interventions lourdes), il existe un grand nombre de parcours, sentiers, chemins didactiques qui ne sont et seront pas balisés. Et ceci pour plusieurs raisons.

D'abord, le plan directeur, et ses révisions ultérieures (chaque 10 ans), est soumis à la consultation des communes et propriétaires touchés. La commission des sites et protection de la nature, le service domaine et nature donnent leur préavis. S'il est négatif, le cheminement ne sera pas balisé. Le fonds privé, qu'il appartienne à une collectivité ou un particulier, est inviolable. Mais les sous-bois des forêts, publiques ou privées - qui en Suisse sont interdites de clôture - peuvent être parcourus par tout un chacun s'il est à pied.

Ensuite, il y a des parcours, certes très beaux, mais dont le terrain est instable, voire dangereux par mauvaise condition météorologique, ce qui porte les coûts d'entretien à des montants exorbitants, non justifiés. Ils ont été écartés du plan directeur (par exemples, la rive gauche de l'Allondon, la rive droite de la Roulavaz, la rive droite du Rhône, entre la Ville et Vernier, la rive gauche du fleuve entre Cartigny et l'Eaumorte, la rive gauche de la Versoix entre Mariamond et le pont de Bossy, etc.). Toutefois, il existe des cheminements sur des terrains peu stables, ouverts au public, et entretenus peu ou prou par des communes ou fondations (par exemples la rive droite de La Laire, entre Veigy et Sézegnin, l'Hermance). Les plus hardis des randonneurs peuvent bien sûr s'aventurer à leurs risques sur ces chemins ou sentes… Mais on a vu ce qui peut arriver, hélas, avec l'accident, en 2007, d'une personne courant sur une sente surplombant le quai des Péniches. Mieux vaut rester sur la crête…

Un principe est également admis afin de diminuer l'effet de masse et d'offrir un refuge à la faune : les cours d'eau ne sont parcourus par un chemin latéral que sur une seule rive. Un cheminement, même en très bon état, qui passe à proximité d'un terrier de blaireau ou de renard, ne sera jamais balisé.

Des communes ne tiennent absolument pas que des chemins qu'elles ont réalisés soient balisés. Le balisage n'implique pas une responsabilité civile, mais les infrastructures qui jalonnent un parcours, oui. Ainsi les ponts, ponceaux, éboulements, etc. Dès lors, certaines communes, mais également des propriétaires privés, ne veulent pas assumer ce risque et les frais d'entretien qui en résultent. Les réserves (Teppes de Verbois, Moulin-de-Vert, Villette, l'Oie, etc.) ne sont pas balisées selon les normes; juste indiquées pour l'accès.

Un chemin est un axe en terrain naturel, fondé, ou asphalté ou bétonné, qui peut supporter un poids lourd (exploitation forestière). Il présente une largeur de 2 m 50. Le sentier à une largeur de 1 m, voire moins en milieu alpin. La sente, souvent un itinéraire nocturne fréquenté par la faune, ne dépasse pas les 30 cm. La fondation du tracé est déterminante pour l'accès du parcours aux cavaliers et aux cyclistes.

Il est rappelé que la carte nationale 270 T, au 1:50'000e, comprenant donc la surcharge des itinéraires balisés, couvre l'entier du territoire genevois. Elle est suffisante pour notre topographie locale. Le réseau des chemins balisés, chemins didactiques, itinéraires cavaliers, est également sur le site de l'Etat de Genève (www.ge.ch). La carte Kummerly et Frey, au 1:60'000e, est intéressante pour planifier des randonnées de 5 à 8 heures sur l'ensemble de la cuvette franco-valdo-genevoise, mais n'est pas appropriée pour le terrain.

Bonne randonnée, avec ou en l'absence de balisage officiel, mais avec un équipement adéquat!

Téléphonie mobile

En randonnée, et tout particulièrement si l'on est seul, il est important de laisser ouvert son téléphone portable. En effet, la technologie de localisation d'un appel en détresse capté par la REGA permet, non pas de localiser l'appareil au centimètre près, mais de déterminer directement sur la carte le secteur où il faut engager le sauvetage et donc de raccourcir les délais d'alerte.

Jean-Claude Cima - décembre 2007

À la découverte de la plus grande forêt du canton de Genève !

Balade dans les bois de Jussy, sur les traces d'Agrippa d'Aubigné.

Propriété de l'Etat de Genève et réserve biologique, la forêt de Jussy abrite une grande chênaie et offre un milieu de vie à de nombreux animaux et plantes rares. La forêt de Jussy, la plus vaste du canton, fournit également du bois pour le feu. Les arbres abattus dans les forêts appartenant à l'Etat de Genève sont certifiés par le label FSC, qui garantit une gestion durable.

Avant de se lancer à la découverte des Bois de Jussy, les randonneurs ne manqueront pas de jeter un oeil au majestueux Château du Crest, situé à l'entrée du village. Construit aux alentours de 1220, il fut le témoin des frasques de la Réforme. Détruit en 1590 par les calvinistes, il fut reconstruit par Agrippa d'Aubigné qui y écrivit sa célèbre "Histoire universelle". A la mort du poète, le château passa aux mains de la famille Micheli, qui aujourd'hui encore gère le château et son vignoble: une AOC 1er Cru Château du Crest.

Pour se rendre à Jussy, prendre le bus de la ligne C jusqu'à l'arrêt Jussy-Château. De là, suivre le chemin des Grands-Bois jusqu'à l'orée de la futaie, et emprunter le sentier forestier sur la droite du chemin asphalté. Après avoir traversé le ruisseau, poursuivre sur environ 400 m jusqu'à la croisée, et prendre le sentier sur la gauche, en diagonale jusqu'à la Maison de la Forêt. Après l'avoir contournée, poursuivre dans la même direction jusqu'au croisement et emprunter le sentier à mi-gauche. Un large chemin mène à travers champs jusqu'à Monniaz.

À Monniaz, après avoir traversé la route à la hauteur du terminus de la ligne C, prendre le chemin des Arales, à gauche, qui conduit à travers champs jusqu'à la borne 141 et une maison en ruines. Juste après, bifurquer à gauche sur un sentier recouvert de végétation qui débouche sur un large chemin de forêt. Après avoir pris à droite, longer la chênaie, le long de laquelle des panneaux didactiques expliquent le programme de régénération de la forêt, mis en place par l'Etat de Genève. Arrivé au croisement, prendre le pont à droite. Le sentier, qui tourne deux fois à gauche, traverse les Bois Brûlés. En sortant de la forêt, prendre tout de suite à droite, puis suivre le ruisseau Le Chambet. Avant d'atteindre la grande route, traverser le ruisseau sur le pont en béton et poursuivre à travers champs jusqu'au village de Gy. De l'arrêt Gy-Poste, le bus de la ligne A mènera le randonneur à Rive.

Durée minimum de l'excursion :

En transport public : 45 minutes de Cornavin à Jussy-Château en prenant le tram de la ligne 16 à Cornavin jusqu'à Tronchet (20 minutes) puis le bus de la ligne C jusqu'à Jussy-Château (25 minutes) ou bien 35 minutes de Malagnou à Jussy-Château avec le bus de la ligne C.

À pied : Deux heures et demie pour la promenade.

En transport public : Trente minutes en bus de Gy à Rive sur la ligne A.

Prix : Trajet en tram et en bus de Cornavin à Jussy-Château : le billet plein tarif Tout Genève CHF 3.-, avec le demi-tarif CHF 2.20. Retour en bus : le billet plein tarif Tout Genève CHF 3.-, avec le demi-tarif CHF 2.20.

Renseignements et horaires : Bus lignes A et C et le tram ligne 16, consulter : http://www.tpg.ch et http://www.unireso.com .

Source : magazine DIRECT (le bulletin des abonnés UNIRESO ) No 3 - hiver 2007-2008.

Chemins de randonnée pédestre dans le canton

Source : http://etat.geneve.ch/dt/...randonnee.pdf - Domaine Nature et Paysage - Département du territoire (=DT) - http://etat.geneve.ch/dt/nature/propositions_itineraires-274-2048-3991.html

Présentation

La Suisse, pays de tourisme par excellence, où plus de la moitié des estivants déclarent y séjourner pour la randonnée pédestre, compte plus de 60'000 km de chemins de randonnée pédestre balisés de manière uniforme. Ce sont les fameux indicateurs jaunes, en place depuis plus de 90 ans !

Depuis 1985 une loi engage les cantons à s'occuper des chemins de randonnée pédestre. Genève a légiféré en la matière en 1998 et un plan directeur est maintenant en place depuis 2001. Il couvre un réseau de 440 km, dont 100 km sont des itinéraires transfrontaliers touchant les départements de l'Ain et de la Haute-Savoie.

Les chemins de randonnée pédestre sont aménagés dans des zones se prêtant à la détente où paysages attrayants, culture et patrimoine sont un aspect important de l'offre touristique d'une région. Genève, à cet égard, détient en la matière un énorme potentiel.

Si le balisage de chemins de randonnée pédestre est une nécessité pour le randonneur qui ne connaît pas la contrée visitée, il est également utile pour celui qui est familiarisé avec un lieu. Le balisage mène à bon port, mais canalise également le randonneur sur certains itinéraires pour éviter une présence excessive dans certaines régions protégées. Il faut éviter que le tourisme pédestre - activité de loisir très populaire - ne porte atteinte à des zones sensibles. C'est pourquoi, par exemple, un cheminement n'est en principe instauré que sur une seule rive d'un cours d'eau. Ainsi, la faune aquatique peut plus facilement se fixer sur l'autre rive.

Recommandations aux randonneurs

Les itinéraires de randonnée sont des liaisons entre un point de départ et un but, lesquels sont, en principe, des arrêts des transports publics (TPG, CFF, CGN). Hormis les itinéraires transfrontaliers qui recouvrent partiellement des itinéraires genevois pour former une boucle à cheval sur la frontière, tous les itinéraires sont directionnels et il appartient au randonneur d'organiser son parcours en fonction du temps dont il dispose et des conditions météorologiques.

La randonnée pédestre nécessite une bonne condition physique et une préparation qui, en plaine, n'est évidemment pas aussi importante qu'en montagne. Souvent, de bonnes chaussures basses, voire des chaussures de gymnastique, sont suffisantes. Toutefois, en forêt, hors belle saison et tout particulièrement au Salève, des souliers à tige haute avec une semelle bien profilée, sont recommandés.

Propositions d'itinéraires

Le Mandement viticole

De la gare de Genève-Cornavin on emprunte le train RER en direction de La Plaine. On descend à la halte de Russin pour rallier en moins d'un quart d'heure les Teppes de Verbois, vaste zone protégée d'une centaine d'hectares délimitée par le Rhône, la voie de chemin de fer et le barrage de Verbois (panneaux d'information sur place). On quitte la réserve par le delta de l'Allondon pour grimper sur le plateau de Dardagny par La Donzelle qui domine la gare de La Plaine. Dardagny, son château du 18ème siècle, ses belles fermes, dont certaines transformées, est traversé pour descendre dans le vallon de l'Allondon. On chemine jusqu'aux Granges (restaurant) en s'arrêtant à la chapelle moyenâgeuse et romantique de Malval.

Peu après le pont des Granges, il y a possibilité de poursuivre l'itinéraire en longeant l'Allondon au travers des Grands-Bois dont on ressort au Moulin Fabry pour remonter sur le coteau de Choully, village vigneron, qui possède quatre fort belles demeures des 17 et 18ème siècles. Puis on dévale la pente en direction de Satigny-gare où l'on reprend le train pour Genève, non sans s'être arrêté à l'ancienne église du prieuré de Satigny-Dessus, laquelle possède un choeur gothique très particulier.

Une autre possibilité dès le pont des Granges serait de revenir à Russin-gare par les Grands-Bois et les Monts de Russin aux larges horizons sur la cuvette genevoise.

Temps de marche : env. 3 h 30.

Le Rhône et ses richesses naturelles

Ce fleuve, qui charrie non seulement des cultures millénaires, mais qui chante également les coutumes ligures et la splendeur des villes, s'écoule sur 800 km du Saint-Gothard à la Méditerranée et traverse sur 27 km le territoire genevois. Un sentier dit "du Rhône" le parcourt pratiquement sur toute la rive gauche.

Le point de départ est au Bois de la Bâtie avec son parc animalier. On longe direction sud le cimetière de Saint-Georges, puis on descend sous le Pont-Butin pour côtoyer de très près le fleuve dont le cordon boisé recèle des espèces faunistiques et florales très riches, souvent en provenance du couloir rhodanien. On laisse sur notre gauche les vastes installations sportives des Evaux pour pousser jusqu'au bout de la presqu'île de Loëx, dont le hameau regarde, sur la rive droite, la cité du Lignon, long serpent résidentiel de douze étages, avec deux tours, et comprenant 2'800 logements. Le chemin se poursuit face au coteau de Vernier d'où sort l'autoroute que l'on franchit au-dessous (passerelle de Chèvres pour rallier Vernier) pour s'introduire dans les bois de Planfonds, puis de Châtillon. Lorsqu'on en sort, on ressent intensément le jeu des perspectives de la campagne genevoise, changeante et variée, qui a toujours fasciné les Genevois. Et pour goûter au paysage, il faut du temps...

Le regard est attiré par les volutes blanches s'échappant des hautes cheminées de l'usine d'incinération des ordures, "poussées" de la ville aux Cheneviers dans de grandes barges. Aire-la-Ville, qui n'a rien de la cité, est rapidement traversé pour laisser de côté le barrage hydroélectrique de Verbois et rejoindre le village de Cartigny (belles maisons de campagne du 18ème s.) après avoir longé le bois de Treulaz qui domine l'ancien lit du Rhône, aujourd'hui réserve naturelle (Moulin de Vert). Toujours attiré par la trouée du Fort de l'Ecluse, au sud, on se dirige sur le Nant des Crues, profond ravin franchi par un joli ponceau de pierre. C'est le "chemin des écoliers" qui relie depuis des siècles le village de Cartigny à Avully. Dans ce dernier on admirera la maison Desbaillet, l'un des plus beaux domaines genevois. C'est au pied du talus d'Avully qui domine le Rhône que Jules César, en 58 avant JC, dressa ses palissades pour retenir les Helvètes...

On rejoint la gare de La Plaine (RER) en traversant le Rhône. On peut également poursuivre jusqu'à la gare de Russin en traversant le delta de l'Allondon, la réserve des Teppes de Verbois récemment aménagée.

Temps de marche : 5 h.

texte et plan 1 et texte et plan 2

De la forêt au lac

On prend l'autobus (" Z ") à la gare de Genève-Cornavin en direction de Collex-Bossy. Le parcours d'une demi heure est déjà une étonnante fenêtre sur les belles campagnes de Chambésy, Bellevue et l'horizon proche du Jura. On descend de l'autobus au Seuchat, halte à la sortie de Collex (restaurant Vieux-Bois). On chemine en direction de La Bâtie, hameau lové au fond d'une dépression de la Versoix, pour le contourner et rejoindre la belle allée du bois de Sainte-Marie. Dès lors, on arpente les grands bois de Versoix qui étendent leur ombre jusqu'à Chavannes-de-Bogis, en terres vaudoises. Peu avant l'Observatoire de Sauverny, soit on quitte le canton pour rallier Coppet par Commugny où l'on embarque sur un grand bateau de la CGN (ou alors on prend le train), soit l'on demeure dans le canton de Genève. Pour cela, il faut bifurquer déjà dans le bois de La Bâtie, direction Richelien, en suivant le canal de la Versoix qui alimentait jadis des moulins, mais qui produit encore aujourd'hui de l'électricité privée. C'est un parcours romantique, ombragé, se déroulant sur la rive gauche de la rivière, légèrement en élévation. Sous le pont de l'autoroute, le chemin croisera celui du Sentier nature de la Versoix, un parcours agrémenté d'une trentaine de panneaux renseignant sur les richesses naturelles de la zone alluviale traversée.

Il ne reste pas grand chose de l'ancienne localité de Versoix, si ce n'est la mairie à l'extrémité sud du port, ancienne maison de campagne de style néo-classique du 19ème siècle. On reprend le train ou le bateau de la CGN pour Genève.

Temps de marche : env. 2 h (Coppet : 3 h).

Aux portes de la ville

On emprunte le tramway direction Bachet-de-Pesay qu'on quitte à la hauteur de la salle communale de Carouge (arrêt rue Ancienne) pour rejoindre à pied (5 min) la place Sigismond, proche du cimetière. On grimpe sur le coteau de Pinchat en enjambant la route du Val d'Arve par la passerelle des Moraines, traverse la zone scolaire du collège de Pinchat pour pénétrer dans le domaine de l'Asile de Vessy. Puis l'on dégringole jusqu'au pont de Vessy pour longer l'Arve sur une grande section de son parcours genevois, rive gauche. Ce sont tout d'abord les grandes installations sportives de la Grande Fin dominées par les quartiers résidentiels de Champel-Conches, perchés sur la falaise, puis le cordon boisé surplombant la rivière jusqu'au pont de Sierne. On observe ce très beau et petit hameau du même nom, à la grande unité architecturale (17 et 18èmes siècles), qui occupe une situation dominante. Sans s'en apercevoir, on quitte le territoire suisse sur 600 m pour y revenir par le cimetière israélite de Veyrier où l'on peut reprendre un autobus pour Genève.

Temps de marche : env. 2 h.

Adresse internet utile : www.swisshiking.ch

SATIGNY - Le Nant d'Avril ressemble à Naples!

Article du GHI Par Christine Zaugg, 10 juillet 2008

Par mesure d'économie, le canton retire les poubelles le long des cours d'eau. Les badauds n'ont pas été avertis et les détritus jonchent la promenade du Rhône.

"C'est pire qu'à Naples ici! Y'a plus une seule poubelle officielle, ils ont laissé l'armature et les gens continuent à y déposer leurs détritus!" s'exclame une jeune femme qui va promener tous les jours ses chiens entre Meyrin et Peney. Il y a un mois en effet, sans que personne ne soit avisé, plusieurs poubelles qui longeaient la promenade du Nant d'Avril ont été enlevées.

Remplaçante du cantonnier

"J'ai vu une vieille dame mettre sur les armatures des poubelles officielles, des sacs à ordure qu'elle a achetés et elle venait ensuite les enlever, poursuit la promeneuse fâchée. Mais au bout d'une semaine, constatant que des chiens et des renards perçaient les sacs, elle a cessé de venir!"

Retrait dans tout le canton

Le Nant d'Avril est l'une des rares promenades au bord du Rhône où l'on peut promener son chien sans laisse. Et lorsqu'il fait beau, il est pris d'assaut par les badauds. Quelle mouche a piqué les autorités? "Nous avons pris la décision de retirer les poubelles au bord du Rhône mais aussi au bord de la Seymaz et de l'Arve, explique Luc Deley, chef du service de l'exploitation et de l'entretien à la direction générale de la Nature et du paysage. Nous l'avons fait par mesure d'économie car ces poubelles exigeaient qu'un cantonnier vienne les vider deux fois par semaine."

Ces endroits soumis aux économies cantonales sont les lieux de promenade renaturés mis en place par le Département du Territoire il y a de cela plus de huit ans.

Déshabituer

Alors pourquoi subitement retirer 26 poubelles dans tout le canton? "Nous faisons un test, poursuit Luc Deley. Dans un premier temps il y avait une cinquantaine de poubelles, puis trente. Nous voulons habituer les pique-niqueurs à ce qu'ils ramènent leurs détritus. Nous verrons par la suite si nous ne garderons pas une ou deux de ces poubelles."

La mairie de Satigny est assaillie de réclamations de promeneurs écœurés par un spectacle aussi peu ragoûtant au Nant d'Avril. Des résidents souvent prêts à emporter avec eux leurs déchets. Pour autant que les autorités les informent de leur nouvelle "politique".
---------------------------------------------------------------------------------------
2.7.2015 Smartphones et tablettes

Les deux derniers itinéraires genevois viennent d'être publiés dans l'application mobi-leman. "La Versoix" et "Balade à flanc de coteaux" sont à présent disponibles gratuitement sur l'Apple Store ou Google Play.

De la cité à l'amazone : Le Rhône est le fil conducteur de cet itinéraire pédestre qui fera la joie des randonneurs. En partant du pont de l'Île, coeur de l'histoire de Genève et jusqu'à la Plaine, le parcours suit le fleuve et après un tronçon en ville, entre dans des bois et des parcs. Il offre des paysages divers, parfois sauvages, parfois majestueux ou riants mais toujours surprenants. Au rythme de son pas, le randonneur pénètre au coeur d'une nature préservée, invisible depuis les grands axes de communication.

La Versoix : Le sentier de la Versoix est un parcours pittoresque le long d'une rivière dotée d'une haute valeur biologique et paysagère utilisée dans le passé comme source de production d'énergie. Sur des sentiers pédestres balisés, cet itinéraire invite le marcheur à s'imprégner de l'histoire des lieux, à en apprécier la douceur et à observer la faune et la flore. Cet itinéraire fera le bonheur des naturalistes mais pas seulement...!

Balade à flanc de coteaux : Autour du village d'Hermance, le parcours traverse la rivière l'Hermance et passe par la commune de Veigy-Foncenex en France pour revenir par le vignoble. En sous-bois, à l'orée des champs ou dans les vignes face au lac Léman, la promenade est bucolique. La faune et la flore sont explorées tout au long du chemin. Le parcours se termine dans le bourg médiéval d'Hermance avec des vues imprenables sur le lac Léman et la chaîne des Alpes.
---------------------------------------------------------------------------------------
Les Teppes de la Repentance = Scan du page 58 du Topo-Guide "Pays du Salève et du Vuache... à pied", Réf. P741, août 2005, FFRP.
Itinéraire transfrontalier numéro 5 : Soral - Thairy - Laconnex. 8 km, 2h30. fotos 1 2 3 4
http://www.hikr.org/tour/post72821.html La renaturation de l'Aire par genepi le 13 novembre 2013
Les berges du Rhône = marche de 10 km avec départ et arrivé au Centre sportif des Evaux (Onex)
Promenade au long du Rhône et de l'Arve
Gare - Bachet en 2 heures
Le sentier des Toblerones - pdf publiée avec l'aimable autorisation de Suisse Rando = http://www.randonner.ch
          Fotos : 1 2 et http://www.toblerones.ch voir aussi Vaud.
Le sentier de Bernex à Satigny - pdf publiée avec l'aimable autorisation de Suisse Rando = http://www.randonner.ch
Le sentier de la Plaine à Russin - pdf publiée avec l'aimable autorisation de Suisse Rando = http://www.randonner.ch
Cornavin - Cornavin - pdf publiée avec l'aimable autorisation de Suisse Rando = http://www.randonner.ch =
Cornavin - Cornavin et Vuache et Cornavin 1 et Vuache et Cornavin 2
Athenaz - Avusy - Excursion champagnarde genevoise - pdf publiée avec l'aimable autorisation de Suisse Rando = http://www.randonner.ch =
Athenaz - Avusy - Excursion champagnarde genevoise et Versoix et Excursion champagnarde genevoise 1 et Versoix et Excursion champagnarde genevoise 2
Au fil de la Versoix - pdf publiée avec l'aimable autorisation de Suisse Rando = http://www.randonner.ch =
Au fil de la Versoix et Versoix et Excursion champagnarde genevoise 1 et Versoix et Excursion champagnarde genevoise 2
le Campagnon nord - pdf http://www.espace-terroir.ch/campagnon.php
le Campagnon sud   - pdf http://www.espace-terroir.ch/campagnon.php
http://www.riviere-arve.org/usages/topoguide-chemin-arve.htm
http://www.riviere-arve.org/usages/chemin-foron.htm le Foron =
http://www.riviere-arve.org/pdf/plan-chemin.pdf le Foron.
carte de randonnées pédestres Seymaz-Régions mars 2016 recto (Choulex, Gy, Jussy, Meinier, Presinge, Puplinge) - pdf
carte de randonnées pédestres Seymaz-Régions mars 2016 verso (Choulex, Gy, Jussy, Meinier, Presinge, Puplinge) - pdf
http://www.randosuisse.ch/geneve la-plaine - satigny.
http://www.randosuisse.ch/geneve lully - bernex.
http://www.randosuisse.ch/geneve Vernier - La Jonction.
https://www.migrosmagazine.ch/au-quotidien/evasion/article/au-bout-de-la-suisse de Cologny à Hermance. Publié dans l'édition MM 21, 22 mai 2017, Tania Araman.
https://www.randonner.ch/fr/magazine?&id=37 mai 2017 Genève en fleurs : Explosion florale aux portes de Genève, La botanique dans les gènes, Un géant au cœur vert, La perdrix grise se fait discrète, Les ponts font le printemps, Des fibres pour tous les goûts.
http://ge.ch/nature/bienvenue-dans-la-nature
http://ge.ch/eau/publications
http://ge.ch/eau/publications/telechargement-des-publications-sur-leau
Veyrier Douane - Rte de la Chapelle 22 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 = plan (le sens d'écoulement de l'eau de la Drize est Pierre-Grand ---> TPG).
L'Arve (Fiche-rivière no 7) page 14 page 18 page 20
------------------------------------------------------------------------------------------
Série d’été 2015, Genève: dans le vignoble du Mandement, cette campagne patricienne Mis en ligne le 15.07.2015 par Eric Loup.
Balade. Déambulations indiscrètes dans l’arrière-pays genevois aux magnifiques domaines et édifices classés. Flânerie hors du temps dans le vignoble du Mandement, dans cet arrière-pays genevois aux demeures aussi élégantes les unes que les autres.
La promenade débute à Bourdigny-Dessus où, dès les premiers pas, l’œil est attiré par une dépendance recouverte de vigne sauvage. A son extrémité, une maison au charme réel avec sa façade elle aussi tapissée de végétation. Un domaine viticole qui s’est façonné par étapes. «Mon arrière-arrière-grand-père a d’abord acheté au châtelain voisin le rural, qui doit dater probablement du XVIIIe siècle. La partie habitée a quant à elle été construite au XIXe, puis agrandie et améliorée au XXe», raconte Jean-Michel Gros, descendant d’une famille de politiciens, qui a lui- même siégé au Conseil national et au Grand Conseil.
Le cheminement repart en direction de Bourdigny-Dessous, tout en posant un regard sur l’immense château Barillet, protégé par un imposant portail gris. Parvenu dans le hameau, un toit se fait remarquer par sa forme pointue et arrondie. Il recouvre la tour d’un manoir dont les parties anciennes auraient été édifiées au XIVe siècle. De là, il faut remonter la route sur quelques centaines de mètres afin d’emprunter le tracé menant à Choully, d’apercevoir au passage le Mont-Blanc, le Salève, et surtout d’admirer un curieux édicule dans la vigne, le pavillon Barillet. Une capite? «Avec son étage supérieur, ses deux pièces, son balcon, je pense plutôt à un boudoir», fait remarquer André Pozzi, un habitant de Bourdigny féru d’histoire.
Très vite apparaissent ensuite les premières résidences de Choully. Sur la rue principale, à gauche, se détache le domaine du XVIIe siècle où œuvre aussi le chef Philippe Chevrier. Puis, un peu plus loin, toujours à gauche, s’élève le château érigé entre 1720 et 1725 par la famille Lullin. De l’extérieur de la propriété, qui reçut la visite de l’impératrice Joséphine en 1812, il est déjà possible d’en admirer la façade nord ainsi qu’une petite partie de son vaste jardin à la française. Toujours plus loin, encore à gauche, cette autre demeure cachée par un mur, qui serait à vendre d’après un voisin amusé par la question du prix.
L’itinéraire retrouve plus tard vignes et champs avant d’arriver à Peissy par la route de Crédery. En bas, à droite, une magnifique maison, datant du milieu du XVIIIe, mérite de s’y attarder, le temps de contempler sa façade qui a pour originalité ses deux types architecturaux, soulignés par des couleurs différentes. Après quelques déambulations «indiscrètes» par-ci, par-là, la balade part sur la gauche à la sortie du hameau, avec, au loin, la forêt abritant l’Allondon. Puis prendre à droite après le Domaine des Bossons, sur Russin, toujours à travers vignes et champs.
Le village atteint, les premières habitations dépassées, l’une retient l’attention, le Domaine Grand’Cour. Sa particularité: les deux tours qui, à l’époque, divisaient logements et dépendances. En face de cette route des Molards, le chemin de la Croix-de-Plomb et ses gracieuses maisons. Une ruelle connue pour l’un de ses résidents, lui aussi ancien conseiller national, Jean Ziegler. Le parcours: Bourdigny-Dessus et Dessous - Choully - Peissy - Russin.
Durée: 2 h, ou environ 3 h en prenant le temps de se perdre dans les ruelles, de s’arrêter devant les nombreuses maisons vigneronnes et fontaines classées.
foto parcours
---------------------------------------------------------------------------------------------
Autres itinéraires

Vallon d’Hermance - D’une rivière à une plage
Aux confins du canton, sur les rives du Léman, le village d’Hermance recèle de vrais trésors: une ravissante plage, une esplanade attirante, des restaurants aux terrasses ombragées, une architecture médiévale et un vallon engageant. Pour le rejoindre, il faut gagner les hauts de la commune en empruntant la rue du Bourg-Dessus jusqu’au bout. Parvenu dans la forêt, prendre le chemin à droite, avant le pont, pour longer ensuite le cours d’eau. Le sentier file alors le long de la frontière, dans une faune et une flore riches, entre prairies et larges clairières, tout en prenant parfois quelque distance avec la rivière. Et, l’air de rien, comme si le temps s’était arrêté, apparaît l’ancienne douane de Chevrens. D’ici, prendre à droite, puis un peu plus haut à gauche et de nouveau à droite pour longer le village. Et retrouver le panneau pédestre en direction d’Hermance, de sa plage, à travers champs et vignes.
Le parcours: Hermance - pont des Crovis - Chevrens - Hermance Durée: 2 h 15

Marais de Sionnet - Sur le chemin d’un biotope
Le marais de Sionnet, un lieu incontournable pour comprendre l’importance de ce genre de biotope pour maintes espèces d’oiseaux, que ce soit en périodes de nidification ou de migration. Sur le chemin, trois cours d’eau, dont la Seymaz, et le beau parc de l’Abbaye.
Le parcours: Presinge - Sionnet - Jussy - Lullier - Presinge Durée: 2 h 30

Parcs de Genève - Des cèdres, une histoire
Des cèdres pour raconter une histoire de la ville, celle du XVIIIe siècle, d’une époque où «d’illustres érudits comme les Bonnet, Boissier, de Saussure ont transmis aux Genevois leur passion pour la botanique». Une idée originale de promenade que Genève a aménagée à travers les parcs des Eaux-Vives et de La Grange ainsi que dans le quartier de Champel. La balade porte sur une cinquantaine de ces conifères majestueux, dont le premier a été planté par le baron de Sellon en 1736.
Le parcours: Genève-Plage - Bout-du-Monde (carte détaillée sur www.ville-geneve.ch/promenades) Durée: 3 h
Source : http://www.hebdo.ch/hebdo/cadrages/detail/s%C3%A9rie-d%E2%80%99%C3%A9t%C3%A9-2015-gen%C3%A8ve-dans-le-vignoble-du-mandement-cette-campagne
---------------------------------------------------------------------------------------
      

Switzerland - Cities and its distances from Geneva downtown (KM):

Carouge (3) Lancy (3) Chambesy (5) Onex (5) Plan-les-Ouates (5) Troinex (5) Vernier (5) Confignon (6) Thônex (6) Bellevue (6) Meyrin (6) Bernex (7) Bardonnex (8) Perly-Certoux (9) Versoix (9) Satigny (10) Aire-la-Ville (11) Choully (11) Collex-Bossy (9) Jussy (13) Russin (14) Avully (17) Cartigny (14) Laconnex (14) Avusy (17) Nyon (27) - 13min by train with InterCity lines.

France - Cities and its distances from Geneva downtown (KM):

Gaillard (7) Collonges-sous Salève (8) Ferney Voltaire (8) Archamps (8) Annemasse (9) Ville-la-Grande (9) Saint-Julien-en-Genevois (10) Ornex (10) Saint-Genis-Pouilly (11) Bossy (11) Vetraz-Monthoux (12) Pregnin (13) Sergy (13) Neydens (14) Feigères (14) Cranves-Sales (14) Thoiry (14) Viry (15) Chevry (16) Crozet (16) Beaumont (18) Saint-Cergues (19) Cessy (21) Gex (21) Yvoire (27)



Sommaire
rando-geneve@dj-web.ch